Coat_of_arms_of_the_Sahrawi_Arab_Democratic_Republic

NEW YORK - Le Front Polisario a salué l'engagement du Conseil de l'Internationale socialiste (IS) pour une solution, juste, pacifique et durable au conflit du Sahara Occidental, se félicitant de l'adoption du rapport de mission de l'organisation sur les territoires occupés, a indique mercredi un communiqué du ministère de l’Information sahraoui.

Le Conseil de l’IS réuni à New York (au siège de l’ONU) du 5 au 7 juillet 2015 a adopté à l'unanimité le rapport de mission de cette organisation sur  le Sahara Occidental qui appelle "la Communauté Internationale à soutenir fermement la Mission des Nations unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (MINURSO) dans l’accomplissement de son mandat principal, qui est la réalisation du référendum par lequel s’exprime le droit à l’autodétermination du peuple sahraoui, lequel constitue la seule voie légitime pour résoudre le conflit ".

Le rapport a été présenté par Mme Carma Chacon membre de l’exécutif du parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE), ancien ministre de la défense espagnole, présidente du Comité pour la méditerranée de l’IS, et l’ambassadeur Juan Antonio Yanes, ancien secrétaire d’Etat espagnol qui a conduit la mission sur le Sahara Occidental.

Ils ont rappelé, comme l’évoque le rapport dans son préambule, que la mission de l’IS pour le Sahara Occidental faisait suite à une décision prise lors du congrès de l’IS, tenu a Cap Town (Afrique du Sud), lequel avait "affirmé avec force le soutien de l’IS au droit du peuple sahraoui à l’autodétermination, et condamné l’occupation et l’oppression marocaines au Sahara Occidental".

Le rapport décrit le cadre de la mission, puis l’évolution du conflit du Sahara occidental, qui demeure une question de décolonisation, justiciable de l’exercice par le peuple sahraoui de son droit inaliénable à l’autodétermination, soulignant que la tâche principale qui échoit à la MINURSO demeure l’organisation d’un referendum d’autodétermination au Sahara Occidental.

Le rapport souligne par ailleurs, l’importance du rôle joué par l’Union Africaine (UA), recommande de mettre à "profit son offre formulée en vue d’une participation renouvelée aux efforts diplomatiques pour trouver une sortie pacifique à l’actuel statut quo. L’UA devrait pouvoir jouer un rôle constructif dans la recherche de la résolution du conflit".

Selon le même document, l’"IS doit davantage faire preuve d’engagement vis-à-vis du Sahara occidental, s’adresser aux instances compétentes de l'ONU et de ses différentes organisations internationales, ainsi qu’à d’autres instances impliquées, afin d’exposer ses points de vue quant à la question du Sahara occidental et manifester son intérêt à suivre l’évolution de la situation et la nécessité pour la communauté internationale d’agir de manière constructive et déterminée pour une solution juste et durable du conflit conformément au cadre établi par l'ONU".

La délégation sahraouie qui participait aux assises du Conseil de l’IS, une organisation qui regroupe des partis socialistes, sociaux-démocrates et travaillistes dans le monde, a été conduite par Mohamed Sidati membre du Secrétariat National du Front Polisario, ministre délégué pour l’Europe.

Intervenant après l’adoption à l'unanimité du rapport de mission, M. Sidati a déclaré avoir apprécié l’intérêt qu’accorde l’IS pour le parachèvement de la décolonisation du Sahara occidental et son engagement de contribuer à l’avènement d’une solution au conflit du Sahara Occidental. Nous ne pouvons que nous en féliciter".